Coutumes

L'arbre du 1er mai (Dans les villages de l'est de la France)

A Annay la Côte  chaque année, tradition oblige avec un arbre de mai transporté et planté devant la maison de jeunes filles à marier
L'arbre, le "mai", c'est l' arbre individuel, arbre d'amour:
Cette tradition était autrefois très présente dans le Morvan.

Il s'agit d'un jeune arbre ou d'un rameau, que les jeunes gens installent devant la porte ou contre le mur du domicile des jeunes filles à marier, dans la nuit du 30 avril au 1er mai (ou le dernier dimanche de mai dans certaines régions), pour les honorer.
En remerciement, pour "arroser" leur mai, les filles offrent gâteaux et boissons - autrefois à titre individuel - de nos jours collectivement, prenant en compte le peu de disponibilité de la jeunesse, retenue à la semaine loin du village.
La fontaine est également ornée d'un jeune arbre pour, selon la tradition orale, s'assurer qu'elle coulera durant toute l'année.

Un langage était autrefois associé à l'essence de l'arbre :
  • l'églantier - tu es mon grand amour,
  • le charme - tu es charmante,
  • l'aulne - tu es belle,
  • le foyard (hêtre) - amour le plus profond,
  • le sapin - fille volage ou bêcheuse,
  • le pin - fille hardie
  • le sureau - fille inconstante, fille déshonorée
  • le cerisier - fille facile...
  • le saule - fille pleureuse ou fille volage
  • l'aubépine - fille estimable, annonce d'un prochain mariage
  • l'olivier - symbole de paix et de fécondité, confirmait le mariage
  • le tilleul - l'arbre aux épousailles,
  • le lilas - fille belle et modeste, de bonne réputation, amours naissants,
  • l'acacia - amours platoniques,
  • le mimosa - amours secrètes, je n'aime que vous
  • le noisetier - symbole de fertilité
  • l'amandier - fille étourdie,
  • le chêne - fille constante ou inconstante,
  • le houx - fille cruelle,
  • le genêt - fille repoussante,
  • le peuplier - fille gémissante,
  • le romarin - fille douteuse,
  • le bleuet - fille délicate,
  • le volubilis - fille attachante,
  • la marguerite - fille candide, amours partagées
  • le basilic - fille modeste
  • l'oranger - fille sympathique
  • la primevère - fille affectueuse
  • la paquerette - fille attachante
  • l'if - fille maléfique
  • l'ortie - symbole de rupture
  • figuier - fille repoussante

L'usage actuel, consensuel, est généralement le hêtre.



D'autres traditions présentes dans l'est de la France concerne la mise en place d'un arbre devant la maison du maire et des conseillers .
Un verre  est ensuite offerte par le maire à l'assistance présente sur la place.
Le joli mois de mai  annonce un printemps déjà bien en place et c'est  l'occasion pour tous de se retrouver avant  les chaudes ambiances des soirées estivales annoncées.


L'arbre de mai aux élus :
Les hommes vont chercher l'arbre dans la forêt. Puis selon la région ,  on le décore de drapeaux, rubans,
pancarte; ils font un trou en terre devant la maison de l'élu...Puis on dresse l'arbre et l'élu, en remerciement doit régaler généreusement ses électeurs.
Il y a toutes sortes de mais : grands, petits, avec ou sans racines, chêne de forêt ou arbre fruitier,
orné d'autant de drapeaux que d'élus ou juste d'un ruban.


Avec l'arbre de mai, c'est  l'occasion de mieux connaître et conserver cette fête païenne du culte du printemps qui se perpétue ici d'années en années, chargée de symboles.



Copyright Mairie d'Annay la Côte © 2009. Tous droits réservés.Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSSConception F.Vouriot / Documentation A.F. POTTIER / Crédit photos G. Deroude - B. Pottier